Portrait et influences

Dehors à observer les oiseaux depuis l'enfance, ma passion s'est étendue à la nature dans toute sa diversité à travers mes études, mon travail, mes projets et maintenant mes dessins. Le cœur de la réalisation de mes images se passe dehors, sur le terrain et de préférence dans une nature la plus sauvage possible, que je suis souvent allé chercher au Nord, dans l'Arctique.

 

 

Ma passion pour le dessin de terrain s'est construite en admirant les images de personnes dont je respecte profondément le travail. Ma source principale d'inspiration et de motivation se trouve en la personne de Robert Hainard (1906-1999), très grand artiste, naturaliste, philosophe et écrivain.

 

Au fil du temps, les influences d'autres artistes de terrain remarquables sont venues enrichir mes perspectives. Pour citer les principaux, il y a les français Jean Chevallier, Denis Clavreul et Benoît Perrotin, le suisse Pierre Baumgart qui perpétue à merveille la technique de gravure de Robert Hainard, le suédois Lars Jonsson immense aquarelliste, les artistes d'expéditions américaines Maria Coryell Martin et Lucia de Leiris et leurs superbes images polaires, l'anglais Bruce Pearson, la française Stéphanie Ledoux dont la démarche du contact humain à travers le dessin m'enthousiasme grandement et enfin, Edward Adrian Wilson (1872-1912) dessinateur passionné, avide de perfectionnement, disparu trop tôt lors de l'expédition Scott à la conquête du Pôle Sud. Bien que je connaisse moins le travail des photographes, quelques-uns m'ont beaucoup apporté. Je pense notamment à Vincent Munier et Nick Brandt, qui ont amené une nouvelle façon de poser ses yeux sur la nature, et enfin Philippe Hirsch dont j'adore le regard photographique et au contact de qui j'ai beaucoup appris sur la raison d'être et la construction d'une image.