A u d e

 

A la découverte de mon nouveau chez-moi ! Première partie sur les croquis et aquarelles de terrain. Seconde partie sur les tristes études d'oiseaux morts.

 

M O R T E L L E   D I V E R S I T E

 

L'Aude est l'un des départements français avec la plus grande diversité d'espèces d'oiseaux. Hélas on retrouve cette superbe diversité autant dans les jumelles que dans les cadavres signalés aux quatre coins du département. J'ai ainsi eu la triste chance de détailler le plumages de plusieurs espèces remarquables. En voici un échantillon.

 

Premier exemple, le plus tristement incroyable de tous : un Hibou grand-duc.

 

Cet individu a été trouvé au matin du 2 Juin 2017 au bord d'une nationale à proximité de Narbonne. Il a dû être percuté dans la nuit. Il pesait 1,2 kilogramme. C'est donc un petit individu, probablement un mâle. Pour donner un ordre d'idée, les plus grandes femelles pèsent jusqu'à 2,5 kilogrammes.

 

Une journée entière m'aura été nécessaire pour peindre taille réelle cet oiseau sous toutes les coutures. Le plumage est d'une complexité spectaculaire.


Cette fois-ci c'est un Râle d'eau, adulte, trouvé mort au milieu d'une route traversant des étangs côtiers saumâtres, le 3 Mars 2017.

 

Lorsqu'il relève les ailes, le Râle d'eau révèle de beaux motifs bigarrés sur les flancs, contrastant fortement avec le reste de son plumage.

 

On remarque également la longueur remarquable des doigts, caractéristique commune à la majorité des espèces européenne de la famille des Rallidés.


Voici l'un des 9 Puffins yelkouans qui furent trouvés morts le 30 Mai 2017 sur la plage de Leucate. Tous avaient avalé un des nombreux hameçons d'une palangre.

 

Cette méthode de pêche reste un fléau pour de nombreux oiseaux marins qui plongent derrière les bateaux de pêches pour capturer les poissons attrapés aux hameçons.

 

 


Il semble que cet oiseau soit mort naturellement. Il a été trouvé sur les pierres d'une abbaye en ruine le 24 Avril 2017. La tête et l'aile droite été absentes. Cela semble avoir été le travail de dents et non de bec ou de serres. Une fouine?

 

C'est un Faucon crècerelle, mâle, âgé d'un an et demi, né durant l'été 2015. Durant sa première année (fin 2015 - 2016), sa queue était rousse barrée de noire. Vient la mue d'automne où les nouvelles plumes de la queue sont grises barrées de noire. Il gardera ces plumes jusqu'à l'automne 2017 où les nouvelles plumes seront grises presque sans stries.

 

On remarque que les plumes de la queue sont usées (pointe blanche) mais que deux (les centrales) ont été changées au printemps (pas de pointe blanche).


Cette Pie bavarde a été trouvée au milieu d'une petite route traversant une mosaïque de prairies et de vignobles sur la côte, le 17 Avril 2017. Il est très rare de trouver des corvidés morts sur les routes. Est-ce dû à leur célèbre intelligence qui leur permet de mieux se prémunir des dangers routiers? Celle-ci a été trouvée à la sortie d'un virage et a pu être surprise.

 

A noter qu'on discerne des stries sur les rémiges primaires les plus internes. Cela est généralement un signe de carences nutritives au cours de la pousse des plumes.